Home Politique Bocary Treta contre une meute du Tigre : Des religieux et des...

Bocary Treta contre une meute du Tigre : Des religieux et des activistes aux trousses du président du RPM

1437
0
SHARE

 

Le 5ème premier ministre du président Ibrahim Boubacar Keita a sauté dans la soirée du Jeudi 18 Avril, à quelques heures d’un vote d’une motion de censure, initiée et déposée conjointement par l’opposition et la majorité. En politique, tous les coups sembleraient permis, des calculs pourraient aboutir ou échouer. La primature reste encore vacante, depuis la démission de Soumeylou Boubèye Maiga, le locataire de Koulouba prend toutes ses libertés pour espérer opérer un choix réaliste et judicieux.

Mais loin de la moindre pusillanimité, l’artisan de la victoire d’Ibrahim Boubacar Keita en Juillet et Aout dernier n’a pas abdiqué. L’un des stratèges de la classe politique compterait sur des soldats de toutes natures. Aujourd’hui 20 Avril 2019, sur sollicitation de l’ex-premier ministre, des messages de boycott auraient été lancés contre les actions du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita en cas de nomination de Bocary Treta dans le nouveau gouvernement.

Selon l’une de nos sources, quel que soit le poste auquel Treta serait promu, il constituerait une menace pour l’avenir politique de Boubèye, son compagnon d’hier devenu son farouche adversaire aujourd’hui. Selon des responsables du parti ASMA, le président du RPM butterait désormais, à toutes les occasions majeures, à la résistance du parti ASMA.

Pour mener ce combat en faveur du Tigre, plusieurs religieux dont Chouala Bayaya Haidara, Soufi Billal, Chérif Ousmane Madani Haidara, mais également, des activistes, des animateurs et des journalistes que nous gardons dans l’anonymat. Leur mission serait de cribler, en permanence, le Dr Treta en vue de l’affaiblir voire de l’anéantir politiquement. Aujourd’hui, comme hier, les alliés du président se livrent à une guerre ouverte, occasionnée par des dissensions, des menaces et des chantages au-delà de l’imaginaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here