Home Politique Bokary Treta aux 2èmes assises du comité central du RPM : «Interrogeons-nous...

Bokary Treta aux 2èmes assises du comité central du RPM : «Interrogeons-nous sur ce que devient l’homme malien »

566
0
SHARE

Le Centre international de Bamako a abrité, les 7 et 8 avril dernier, la deuxième assise du comité central du RPM. En présence des élus, ministres, cadres du parti et les représentants de plusieurs partis politiques de l’opposition dont l’URD, l’ADP-Maliba et la Fare-anka wili, le Président BokaryTreta s’est présenté en vrai leader politique.

C’est face aux militants dans une salle de conférence du CICB acquis à la cause du RPM, que le Président Bokary Treta a déclaré l’ouverture des travaux de la 2e assise du comité central du RPM. « Le comité central est l’organe de proposition et d’orientation stratégique du parti, dont les résolutions fondent l’action du bureau politique national entre deux sessions du comité central, d’une part, et entre elles et le congrès d’autre part », a-t-il affirmé dès sa prise de parole. « Vous êtes là, parce que vous avez la certitude que votre parti a encore les atouts nécessaires pour bâtir et conforter les vertus républicaines et démocratiques, au sein d’une nation qui reste, après tout, le socle de nos ambitions de progrès et de bien-être social » a-t-il signalé.

En effet, les militants du parti venus de toutes les localités du pays étaient conviés à s’exprimer sur les points suivants : l’analyse de la vie du parti, réformes institutionnelles et politiques en cours et la crise sécuritaire dans notre pays. A cet effet, le Président du RPM, Bokary Treta, a salué le dynamisme du parti qui se reflète, selon lui, dans l’animation du bureau politique national, la tenue régulière des instances du parti, l’animation de la vie publique et politique et la participation aux élections notamment.

Aussi, dans son discours, M. Treta n’a pas manqué l’occasion de s’exprimer sur le départ massif de certains cadres du RPM vers «  d’autres rivages » selon ses termes. A l’entendre parler, ces départs, en grande majorité, seraient motivés par le fait que les militants n’ont pas renouvelé leur confiance en ces cadres qui ont ainsi perdu leur mandat à l’occasion des conférences d’investiture en vue des législatives reportées de novembre 2018. Une recommandation, dira-t-il, du président fondateur du RPM, SEM Ibrahim Boubacar Keita, qui affirmait clairementceci, lors du IV eme congrès ordinaire du parti, le 24 Octobre 2016 : «  je demande au président du parti  de choisir les personnes loyales. Il ne faut jamais passer par des liens d’amitié et de camaraderies. Choisissez des candidats qui peuvent représenter valablement les populations, des personnes dignes », rappelle Bokary Treta. Et de rassurer ensuite les militants : « ces départs n’ont pas fondamentalement démembré le parti. Loin s’en faut. Ces départs, n’ont en rien, compromis l’immense capital de confiance dont le parti continue à bénéficier à la base. Le parti a mis le cap sur l’avenir » a-t-il martelé.

Avant la fin de son intervention, Bokary Treta a rappelé aux nouveaux militants, que le RPM se doit d’honorer son engagement humaniste pour une société plus juste. Engagement que le parti défend, à en croire Treta, au sein de l’international socialiste et qui doit, à cet effet, se traduire dans la gestion de la crise socio sécuritaire du pays. Car, dit-il, les massacres de population, plus en plus  récurrentsdans notre pays, doivent interpeler les plus hautes autorités sur l’état actuel de la nation malienne. « Aujourd’hui, à un moment où notre peuple est en doute devant la prolifération des crimes d’une rare barbarie, interrogeons-nous sur ce que devient l’homme malien » dit-il. Car, s’interroge-t-il : « sommes-nous capables de nous dépasser, dans nos différences, et construire un projet collectif ? Sommes-nous capables de donner la preuve que nous pouvons tenir et transmettre l’héritage que nous ont légué les fondateurs de notre nation ? »

Boubacar Kanouté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here