Home Société Diarrassouba pour Dioïla : Des initiatives remarquables

Diarrassouba pour Dioïla : Des initiatives remarquables

320
0
SHARE


 

Dans le cercle de Dioïla, région de de Koulikoro, l’honorable Mamadou Diarrassouba a su offrir un nouveau visage à cette localité à travers la réalisation d’importantes infrastructures pouvant contribuer à l’amélioration des conditions de vies des populations. Des réalisations qui, bien entendu, ont été possibles grâce à l’accompagnement de certains partenaires démarchés pour la cause par l’honorable Mamadou Diarrassouba. Ces infrastructures ont fait l’objet d’une visite le Week-end.

Au nombre de ces partenaires, figure l’ONG-Al Farouk qui a contribué sur sollicitation de l’honorable Mamadou Diarrassouba pour la réalisation de plusieurs infrastructures dans le cercle de Dioïla qui compte au total 23 communes. D’abord à Dioïla ville, il est désormais mis à la disposition de la communauté musulmane une grande mosquée. La plus vieille mosquée de la ville datant de 1930 reconstruite en dur et dotée d’un forage d’eau.

À Boya, village situé 33 Km au sud de Dioïla se trouve une autre mosquée opérationnelle depuis mars 2015. Dans la même localité (Boya), un centre de santé bien équipé est aussi disponible. Tous les deux, la mosquée et le centre santé, ont été offerts par l’ONG Al Farouk, mais dotés en kits solaires par l’honorable Mamadou Diarrassouba. « En plus de la mosquée, du centre de santé, il nous a aussi offert trois salles de classes et contribue au payement des enseignants vacataires », nous indique l’imam Abdoulaye Sékou Diarra de Boya parlant des réalisations de l’honorable Mamadou Diarrassouba.

Des kits solaires, l’honorable Mamadou Diarrassouba en a aussi fait don au centre de santé communautaire de NGolobougou à 40 Km de Dioïla au sud. Un établissement sanitaire qui existe depuis 1991 mais qui avait jusque-là des difficultés d’électricité. « Les accouchements étaient faits à l’aide des lampes de poches et on l’avait, en vain, fait entendre à qui de droit », nous confie Aminata Sanogo, habitante de la localité.

 

A Togo (village) à 55 Km de Dioïla au sud dans la commune rurale de Massigui, un centre de santé communautaire financé par l’Etat malien y est opérationnel depuis 2O16. Dans cette localité de près de 6 000 habitants, l’on félicite l’honorable Mamadou Diarrassouba pour avoir initié et accompagné ce projet auprès des plus hautes autorités. Une infrastructure, dit-on, qui répond désormais à la préoccupation des populations sur le plan sanitaire.

A Sanakoro (Village) à 62 Km de Dioïla au Sud, le centre de santé a reçu des kits solaires de la part de l’honorable Mamadou Diarrassouba. Tout de même le centre de santé communautaire de Massigui a ses nouveaux bâtiments, des kits scolaires et un laboratoire. « Chaque année nous transportions plus de 100 enfants sur Dioïla pour les besoins de transfusion sanguine, mais avec le laboratoire, ce n’est plus le cas aujourd’hui », se réjouit le médecin Sidy Koné du centre de santé de Massigui.

A 30 Km à l’Est de Massigui, à Seribila, soit 110 Km de Dioila, la population est reconnaissante envers l’honorable Mamadou Diarrassouba pour l’avoir appuyé dans la construction d’une mosquée et pour avoir aussi doté la même infrastructure de Kits solaires.

De l’autre côté, à 10 Km à l’ouest de Massigui, le village de Sèkèla, avec l’appui de l’ONG Al Farouk, est doté d’une mosquée et d’un centre de santé. « C’est avec l’honorable Diarrassouba que nous avons su que avons des gouvernements », se réjouit le chef de village Seydou Haïdara.

Même mots de satisfaction et de reconnaissance à Massara à 4 Km de Massigui au sud où sont érigés une mosquée et un centre portant tous les deux l’empreinte de l’ONG Al Farouk qui, faut-il le rappeler, a intervenu sur sollicitation de l’honorable Mamadou Diarrassouba. Et à l’image de ces réalisations, beaucoup d’autres localités abritent les réalisations de l’honorable Mamadou Diarrassouba.

 

Une maison des jeunes à Massigui

Longtemps attendue, la pose de la première de la maison des jeunes a eu lieu le week-end dernier. Financé par le budget national à hauteur de près de 300 millions de FCFA, le bâtiment doit servir à la fois d’un lieu de divertissement et d’hébergement pour la jeunesse de Massigui et environnants.

La cérémonie de pose de la première a été présidée par le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koita. Ce dernier a félicité l’honorable Mamadou Diarrassouba, pour avoir donné le meilleur de lui-même pour la réussite de ce projet.

A la même tribune, le ministre Koita s’est félicité du lancement très prochain des travaux de bitumage d’une route de 140 km qui reliera la ville de Dioïla au cercle de Bougouni en passant par Massigui. « Les travaux d’études de cette route sont presque finis », a-t-on indiqué pour l’occasion !

100 logements gratuits à Fana

100 logements sociaux sont en phase finale au quartier Banankanbougou à Fana. Ces habitations de type F3 sont gratuite construit par l’ONG Alfarouk a la demande de l’honorable Diarrassouba, ces 100 logements seront destiné aux personnes démunis, des veuves etc…Une commission composée de tous les forces vive du cercle de Dioula serait mis à l’œuvre pour identifier les personnes bénéficiaire en toute transparence.

Abdoul Karim Traoré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here