Home Actualités Perturbation des cours par l’AEEM : L’inquiétude des écoles françaises de Bamako!

Perturbation des cours par l’AEEM : L’inquiétude des écoles françaises de Bamako!

1618
0
SHARE

La grève des enseignants de l’éducation n’a pas seulement paralysé l’école, elle met également le gouvernement dans une mauvaise et désagréable posture. Hier du 11 mars 2019, suite à une nouvelle grève des syndicats de l’éducation, l’Association des Élèves et Étudiants du Mali (AEEM) avait aussi décrété une sortie de 72 heures.

Plusieurs écoles privées de la capitale auraient été empêchées de suivre leurs cours. Selon nos informations, après quelques incidents enregistrés devant les écoles françaises de Bamako, contraintes par le bureau de coordination de l’AEEM de faire évacuer leurs élèves, l’Ambassadeur de la France au Mali aurait interpellé le cabinet du chef de l’Etat afin que des dispositions soient prises pour que les cours puissent continuer sans incident dans les écoles françaises de Bamako, au plus tard, à partir du jeudi 14 mars 2019.

Selon notre source, des promesses fermes auraient été données par le pouvoir à l’ambassadeur de France dans ce sens. Un pays comme la France tient à l’éducation des citoyens qu’elle a en charge, c’est pourquoi, par stratégie, les jeunes ont entrainé de telles écoles dans leur mouvement.

Dans la même journée de Lundi, des rencontres inespérées et sans succès des syndicats auraient eu lieu avec la classe politique et les notabilités. Mais d’après nos sources, les enseignants exigent le paiement de leurs salaires de Février 2019 avant toute rencontre avec le gouvernement. La stupeur des élèves et de leurs parents se fait de plus en plus pressante à l’idée d’une année blanche dont tous les ingrédients sont réunis.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here