Home Sports Résurgence de tensions au sein du football malien : Le Conor décrié...

Résurgence de tensions au sein du football malien : Le Conor décrié par des protestataires

571
0
SHARE

Ce jour mardi 15 janvier 2019, plusieurs jeunes se sont rassemblés à la place CAN par l’intermédiaire, précisent nos sources, de monsieur Banou Makadji et alliés (Bavieux) pour marcher vers le siège de la FEMAFOOT. Plusieurs acteurs de la marche ont réclamé la démission des membres du Comité de Normalisation.

Les manifestants désapprouvent la décision du Comité de Normalisation de reléguer certains clubs en deuxième division. Dans la foule, notre équipe a recensé 03 véhicules, avec des micros, au moins, 11 banderoles. Des joueurs de football des quatre (04) équipes reléguées en deuxième division ont aussi participé à la manifestation. Les propos n’ont pas été tendres, les manifestants ont vivement exprimé leur hostilité contre la présidente du Conor, Mme Daou Fatoumata Guindo, à Loséni Bengaly et à Mamadou Samake dit Samdjema.

LCBA, Blacks Stars, Yeleen, As performance, US Kita et US Bougouni constitueraient les clubs qui devraient être maintenus en première division, rappellent les jeunes. Plusieurs joueurs étaient de la partie. Selon un manifestant que nous avons joint, la marche s’est déroulée pacifiquement : « Arrivés au niveau de la Femafoot où siège le Conor, nous n’avons pas trouvé les responsables concernés. Nous avons remis notre déclaration au secrétaire général. Mais quelques minutes après, la police est venu nous disperser avec des gaz lacrymogènes »

Selon nos informations, 03 personnes auraient été interpellées, puis relâchées par la police. Les manifestants disent s’organiser dans les prochains jours afin de faire partir les membres de Conor.

A suivre donc

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here