Home Actualités Sonavie, Ben&co, Ecobank: Est-il question de mafia ?

Sonavie, Ben&co, Ecobank: Est-il question de mafia ?

928
0
SHARE

 

La fameuse et douteuse histoire qui liait feu Alou Badra Coulibaly Ben&co à son assureur Sonavie réserve encore des surprises à n’en pas finir. Le 25 Octobre 2017, la cour d’Appel avait livré sa sentence, condamnant la Sonavie au payement de 7,5 milliards en principal et 650 millions de frais. Nous avions à l’époque révélé et exposé le caractère frauduleux et incompréhensible qui entoure, malgré la condamnation de la Sonavie, cette affaire aux allures d’une mafia entre de hautes personnalités dont nous taisons encore les noms.

Dans nos investigations, certains officiels, soupçonnés d’avoir échafaudé un criminel plan au niveau de la Société d’Assurance, nous ferment encore la porte. Selon une de nos sources, c’est un véritable plan mafieux qui aurait été monté et qui serait venu s’ajouter à d’autres cas sur lesquels nous continuons d’investiguer.

Ecobank a-t-elle besoin de son argent ? Que font le ministre des finances et le directeur national du trésor ? Est-ce pour détruire le marché des assurances ?

En tout cas, les assurances maliennes sont dans la détresse et tout serait lié à cette gestion mafieuse d’une bande de responsables parmi lesquels de chefs d’entreprises, des ministres et des directeurs.

Comment la Sonavie a-t-elle pu établir une police d’assurance sur un prêt d’un montant si énorme sans avoir la preuve ? Avec sa direction, selon nos confrères de « Aujourd’hui », la Sonavie aurait établi un faux bulletin médical au nom de Ben&co pour justifier résilier le contrat qu’ils ont dument signé. Nos investigations ont débordé à d’autres personnalités qui seraient impliquées dans des affaires longtemps concoctées et dont les retombées auraient manqué au trésor.

Au niveau de la direction nationale des Assurances, le nom du directeur Mamadou Sy apparait dans la chaine d’une affaire dont la conclusion entraine bien d’interrogations. Selon nos sources, il apparait qu’il devrait être parti, depuis 4 ans à la retraite, mais il apparait stratégique et mangerait dans tout » nous affirme une source au niveau de la direction nationale des Assurances (DNA).

Comment au moment où le chef de l’Etat s’évertue à assainir les finances publiques, son Ministre Dr Boubou Cissé demeure muet face à une calamité qui ronge tout un secteur ? Celui des assurances, important dans les finances d’une économie qui a besoin d’un peu d’orthodoxie.

Est-il vrai que cette bande de voyous est soutenue par l’Etat ?

La direction des assurances a pour mission de défendre les assurés. Mais le constat est qu’elle les combat vigoureusement pour des raisons encore inavouées. « Le monde des assurances est devenu dégoutant et inquiétant» nous lance un acteur du secteur qui craint pour la survie des entreprises maliennes qui, selon les statistiques, ne représenteraient que moins de 30% du marché.

Dans le fond, une source au sein d’une structure indexe Mamadou Sy d’être le patron de ce qu’on pourrait qualifier de mafia. Nous l’avions joint et il avait évoqué la procédure judiciaire qui était en cours pour dévier nos questions. Il nous avait effleuré son implication tendant à faire avorter l’option judiciaire et aujourd’hui que la justice a condamné la Sonavie, Ecobank n’est toujours pas en possession de ses milliards et demeure très silencieuse. Si une telle affaire a foiré, avec le décès soudain du patron des hydrocarbures (Ben&co), c’est que d’autres auraient abouti dans des circonstances obscures. Dr Boubou Cissé, Mamadou Sinsy Coulibaly et d’autres personnalités sont cités dans nos investigations. Pour l’heure, aucune suite favorable à nos tentatives de les écouter, comme pour dire qu’ils auraient intérêt à se garder le silence.

ABC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here