Home Actualités Syndicalisme dans l’enseignement privé : Le S.Y.N.E.PR est né

Syndicalisme dans l’enseignement privé : Le S.Y.N.E.PR est né

443
0
SHARE

Syndicat National de l’Enseignement Privé, c’est le nom du tout nouveau syndicat qui vient d’être crée, ce jour 1er 2019, par les enseignements des écoles privées du Mali. C’était à l’occasion d’une assemblée générale organisée à la maison des enseignants du Mali.  

En effet la salle de conférence de la maison de l’enseignant  a refusé du monde lors de cette assemblée générale relative à la création et à la formation d’un bureau national du premier syndicat de l’enseignement privé. Nul n’ignore les conditions calamiteuses que vivent les enseignants du secteur privé : Licenciement abusif et illégal, salaires dérisoires à la limite insultant pour leurs niveaux d’études, ceux-là ajoutés à l’indifférence et à la cruauté des promoteurs des écoles privées, ce sont en effet là quelques difficultés du monde de l’enseignement privé dans notre pays. Fort de ce constat, les « hommes de la craie » ont décidé de se mettre désormais en ordre de bataille pour améliorerles conditions de travail dans le secteur privé. Une première dans notre pays qui aura, à coup sûr, beaucoup d’obstacles à affronter pour l’atteinte des objectifs.

A l’issue des travaux de la commission d’investituremise en place à cet effet, il a été retenu  de former  un bureau National de 35 membres dont deux dames. C’est ainsi que M. Abdoulaye Bereté a été éluSecrétaire général du S.Y.N.E.PR. Pour M. Bérété, l’initiative en valait la peine : « les enseignants du privé sont laissés pour compte. Nous avons pris la lourde responsabilité de défendre nos collègues car il n’existe aucune structure qui puisse défendre les intérêts moraux et matériels des enseignants des écoles privées » a-t-il déclaré à notre micro. Avant de poursuivre : « nous sommes victimes de beaucoup d’injustice,  il fallait  vraiment un syndicat fort pout pouvoir défendre l’ensemble des enseignants des écoles privées. Car c’est avec le syndicat que nous sommes mieux écoutés et mieux représentés ».

A en croire le premier secrétaire général du S.Y.N.E.PR, M. Abdoulaye Béreté, ce syndicat aura pour objectif primordial l’adoption d’une convention collective pour l’enseignement privé, car, dit-il, les enseignants des écoles privées sont régies par des textes datant de la période coloniale. « Sans la convention collective, nous pouvons dire que les enseignants des écoles privées n’existent  pas. Nous devons arracher cette convention collective » martèlele secrétaire général Abdoulaye Bereté.

A signaler que ce bureau national, essentiellement composé des enseignants des écoles privées de Bamako et de Kati, n’est que provisoire, à entendre les initiateurs. Il sera  très bientôt élargi dans toutes les régions du Mali, a annoncé M. Bereté. Pour ce faire, précise-t-il, le bureau comptera sur fonds propres à travers  les cotisations et ainsi que les cartes de membres de ses militants.

Boubacar Kanouté.        

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here