Home Economie Tony Elumelu lors du lancement d’UBA au Mali : « Nous sommes...

Tony Elumelu lors du lancement d’UBA au Mali : « Nous sommes un partenaire progressiste pour les entreprises, les institutions et les gouvernements »

488
0
SHARE

Dénommée United Bank for Africa (UBA), la nouvelle institution financière a ouvert ses portes au Mali le lundi 4 février dernier. En présence du Chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keita, du Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga, de plusieurs membres de gouvernement et d’hommes d’affaires, la nouvelle banque a affiché ses ambitions.

« Tony l’a promis et il l’a fait » a déclaré dans son allocution le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Keita. En effet cette déclaration du Chef de l’Etat  fait allusion à la promesse tenue, il y a plusieurs années,  par le Président du Groupe UBA, M. Tony Elumelu de ramener UBA au Mali. Au cours de son allocution, IBK a salué les responsables de cette nouvelle banque pour leurs visions et leur engagement en faveur du développement du continent africain, notamment, dans le domaine des infrastructures, du renforcement de l’inclusion financière et ainsi que l’éradication de la pauvreté en Afrique. Il a, à cet effet, invité les autres institutions financières africaines à faire autant.

Prenant la parole, le Président du Groupe UBA, M. Tony Elumelu, a d’abord souhaité la bienvenue aux personnalités présentes à la cérémonie d’ouverture officielle  de la nouvelle banque  au Mali. « UBA est la banque africaine de référence mondiale, une marque panafricaine de premier plan » a déclaré M. Tony. Et d’ajouter «  Nous sommes un partenaire progressiste pour les entreprises, les institutions et les gouvernements africains  (…) Notre train est enfin arrivé au Mali. Nous sommes ici pour un  progrès mutuel, pour une prospérité partagée »

C’est dans ce même élan  que le Directeur General du Groupe UBA, M. Kennedy Uzoka s’est exprimé : «  Nous sommes au Mali pour offrir des servicesfinanciers de classe mondiale qui dépassent les attentes de nos clients» a-t-il martelé. Il a ensuite rassuré qu’UBA est déjà en ordre de bataille pour satisfaire sa clientèle malienne.

Quant au Directeur Général de UBA  Mali, Monsieur Alhassane Sissoko, l’optimisme est de mise avec l’avènement de cette banque dans notre pays. «  L’arrivée d’UBA au Mali marque un tournant dans l’histoire du secteur bancaire malien avec de nouvelles opportunités pour les entreprises et les particuliers » a déclaré monsieur Sissoko, avant d’ajouter : « nous aurons toujours à l’esprit les progrès de nos clients ».

Ainsi, après les discours cérémoniels, le Président de la république du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Keita, a procédé à la coupure du ruban symbolique annonçant, à cet effet, l’ouverture officielle des locaux d’UBA Mali à Bamako, plus précisément dans le quartier Hamdallaye ACI.

A signaler qu’United Bank for Africa (UBA) est, selon le document de presse,  un groupe de services financiers panafricain de premier plan, présent dans 20 pays africains après son lancement au Mali. En plus de l’Afrique, elle s’étend aussi au Royaume-Uni, aux Etats-Unis d’Amérique et en France, indique le document. Elle fournit  également ses services, toujours selon le document de presse,  à plus de 15 millions de clients dans le monde via l’un des canaux de services les plus diversifiés d’Afrique subsaharienne, avec plus de 1000 agences, points de contact clients et plateformes robustes de services bancaires électroniques et mobiles. C’est au Nigeria qu’elle s’installa depuis 1949 sous le nom de British and French Bank limited (BFB), avant d’être constituée en société anonyme en 1961 par l’ordonnance sur les sociétés (CAP 37) de 1922 et a été, par la suite, inscrite à la Bourse nigérienne en 1970, lit-on dans le document.

Son (UBA)  président, M. Tony O. Elumelu, est économiste, investisseur et philanthrope nigérian, nous signale le document. Ses (Tony)  investissements sont influencés par la philosophie d’Africapitalisme, c’est-à-dire, « la croyance que le secteur privé peut être le catalyseur de la renaissance économique de l’Afrique, et que l’investissement doit créer à la fois la prospérité économique et la richessesociale », précise le document.  

Boubacar Kanouté  

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here